Modifié le

Le maire, Claude Capillon

Maire de Rosny-sous-Bois depuis 2010, Claude Capillon a fait de l’éducation, de la sécurité et du cadre de vie (développement durable, transports, urbanisme) les priorités de ses mandats.

Présentation

Claude Capillon a emménagé à Rosny-sous-Bois avec sa famille à l’âge de 7 ans, en 1957.

Dès son adolescence, il ressent le besoin de s’investir pour les autres, notamment grâce au tissu associatif local : les petits frères des Pauvres, les Scouts de Rosny-sous-Bois, la création du premier ciné-club local puis, bénévole et président de la section volley-ball de la Jeanne d’Arc de Rosny-sous-Bois.

Diplômé de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris, il a poursuivi une carrière de commercial pendant une quarantaine d’années.

Intéressé par la vie politique, Claude Capillon préfère d’abord se consacrer à sa famille et à son travail. Sollicité à plusieurs reprises par l’ancien maire de la ville, Claude Pernès, Claude Capillon accepte en 1995 de devenir conseiller municipal. Puis, lors de la réélection de Claude Pernès en 2001, Claude Capillon devient adjoint au maire et prend rapidement en main la délégation Politique de la ville, jeunesse et prévention. Il obtient également en 2008 la délégation des Sports.

En 2004, Claude Pernès lui demande de se présenter comme conseiller général du canton de Rosny-sous-Bois, fonction qu’il occupera jusqu’en 2015.

Proche de Claude Pernès, qui décède en cours de mandat, Claude Capillon lui succède le 12 juin 2010 à la tête de la mairie de Rosny-sous-Bois. Il est réélu par les Rosnéens en 2014.

Depuis le 14 mai 2019, il est président de Grand Paris Grand Est, après avoir occupé les fonctions de 1er vice-président depuis le 9 janvier 2016.

Rosny-sous-Bois, c’est pour moi l’engagement d’une vie.

© Giovanni Cittadini Cesi

Grandes réalisations

Éducation et jeunesse

  • 2000 – adjoint au maire délégué à la politique de la ville, à la prévention et à la jeunesse, Claude Capillon créé la Soirée des lauréats rosnéens qui récompense jeunes diplômés et jeunes talents sportifs, culturels ou économiques.
  • 2008 – Claude Capillon créé le Cercle J, structure municipale dédiée à la jeunesse : accompagnement, orientation professionnelle, espace numérique, espace loisirs, consultation de psychologues…
  • 2014-2020 – Réélu, Claude Capillon choisi de consacrer 50% du budget d’investissement municipal à l’éducation : rénovation de la quasi-totalité des anciens groupes scolaires de la commune, déploiement du plan école numérique en équipant toutes les écoles élémentaires d’écrans numériques interactifs (ENI).
  • 2017 – Inauguration du groupe scolaire Les Boutours dont la première école a ouvert ses portes aux enfants rosnéens dès 2014. Ces établissements nourrissent de grandes ambitions environnementales : utilisation de matériaux bio sourcés (paille, bois, ouate de cellulose, laine de bois…), toiture végétalisée, système de ventilation naturelle…
  • 2018 – Création du conseil municipal des jeunes qui réunit des Rosnéens élus dans tous les collèges de la commune.
  • 2019 – Nouveau centre de loisirs Félix Eboué, porteur des mêmes ambitions environnementales et esthétiques que le groupe scolaire Les Boutours.
  • 2019-2023 – La Ville met en place son « plan école » qui permet d’anticiper les évolutions démographiques de la commune en créant 3 nouveaux groupes scolaires d’ici 2023.

Sécurité des Rosnéens

  • 2014–2020 – Modernisation du réseau de vidéo-protection et installation de caméras supplémentaires, recrutement d’une vingtaine de policiers municipaux supplémentaires.
  • 2014 – Création d’une annexe de la police municipale en centre-ville.
  • 2016 – Rosny-sous-Bois est l’une des premières commune de France à raccorder ses caméras à la préfecture de police de Paris.
  • 2018 – Aménagement d’un poste de police municipale plus central et plus fonctionnel en centre-ville.

Amélioration du cadre de vie

  • 2008 – Création d’un agenda 21.
  • 2010–2019 – Nombreuses rénovations urbaines effectuées dans les différents quartiers de la commune (Marnaudes, Mermoz, résidence du Bois d’Avron, la Boissière…).
  • 2014-2020 – Restructuration du centre-ville (attractivité commerciale, plan propreté, plan communal de sauvegarde des commerces, redynamisation des marchés…).
  • 2015 – Création des quatre conseils de quartier de la commune.
  • 2015 – Avant le passage du plan local d’urbanisme (PLU) à l’intercommunalité, Claude Capillon fait voter un PLU équilibré qui permet à la fois de protéger le patrimoine local et son tissu pavillonnaire tout en développant le nord de la commune, où le métro arrivera en 2022.
  • 2015 – Dans la poursuite de l’agenda 21 de la commune, Claude Capillon s’engage pour le respect de l’environnement, comme l’illustrent de nombreux projets : pose de façades bioclimatiques à l’école Jean Mermoz, construction d’une centrale géothermique, installation de 5 stations vélib’, carnaval du tri avec les écoles communales… une implication récompensée à l’occasion de la COP 21 où Rosny-sous-Bois est la seule ville de France à disposer d’un stand lors de cet événement international.
  • 2015 – Après plusieurs décennies d’attente, Claude Capillon lance officiellement les travaux pour l’arrivée de trois stations de la ligne 11 du métro à Rosny-sous-Bois en 2022.
  • 2019 – Début des travaux pour la réalisation du parc nature du plateau d’Avron (15 hectares).
  • 2022 – En plus de l’arrivée de la ligne 11 du métro, le RER E sera prolongé vers l’Ouest parisien (Porte Maillot, La Défense, Nanterre…)
  • 2030 – Arrivée prévisionnelle de la ligne 15 du Grand Paris Express à la gare Rosny-Bois-Perrier.

Culture et sports

  • 2015 – Inauguration du « Labo », lieu intergénérationnel qui vise à faire découvrir, accompagner et mettre à disposition du public des outils technologiques destinés à la fabrication numérique.
  • 2016 – Inauguration de la rénovation du gymnase Félix Eboué.
  • 2016 – Le Centre Aquanautique Camille Muffat ouvre ses portes : 575 m² d’espace aquatique, salle de sport, espace balnéothérapie etc. pour remplacer le centre nautique et sportif Claude Bernard bâti dans les années 1960.
  • 2017 – Rénovation totale de la médiathèque Louis Aragon 40 ans après sa construction afin de prendre en compte les attentes du public liées aux nouvelles pratiques numériques.
  • 2019 – Inauguration de la fabrique artistique et numérique (FAN) qui résulte de la fusion entre le Labo et l’école d’arts plastiques.