Modifié le

Le Rosny que nous aimons | Groupe majoritaire

Cette tribune est un espace d’expression attribué au groupe majoritaire du conseil municipal. Les textes (non corrigés), informations et chiffres publiés engagent l’unique responsabilité de leurs auteurs et reflètent leur seule opinion.

Bonne année 2023 !

Vous êtes nombreux à nous avoir interpellés quant aux annonces faites au sujet de l’augmentation du prix du Pass Navigo pour les prochains mois. Nous avons pu nous entretenir à ce sujet avec les équipes de la région Île-de-France afin de les alerter sur les difficultés financières qui pourraient peser sur un grand nombre de Rosnéens.

Tout d’abord, le prix du Pass Navigo est resté stable depuis 2017, alors que l’inflation sur la période atteint les 11 %. Au regard de la situation économique, 950 millions d’euros de dépenses supplémentaires s’imposent. Dans ce contexte, la Région et les collectivités ont mené un travail acharné permettant de libérer 300 millions d’euros d’économies. Mais le compte n’y est pas, il manque 650 millions d’euros.

Face à ce constat, la présidente de la Région a refusé de faire porter cet effort exclusivement sur les usagers, ce qui aurait porté le prix du Pass Navigo à près de 100 euros. Valérie Pécresse refuse également de réduire l’offre de transport, qui serait un contresens en termes de pouvoir d’achat et de transition écologique alors même que les niveaux de fréquentation sont revenus à ceux de 2019. Pour autant, la Région ne sacrifiera pas davantage les investissements de modernisation dont le territoire régional a tant besoin et notre département en particulier.

Deux avenants au Contrat de plan État-Région 2015-2020 ont été conclus par l’État et la Région pour engager des investissements urgents dans le champ des mobilités (+ 2.587 millions d’euros) afin de ne pas suspendre les chantiers en cours. C’est un record en ce domaine. Les projets concernés par ce plan et soutenus ardemment par notre majorité sont des avancées majeures pour les Rosnéens, permettant une meilleure desserte de notre ville :

  • le projet Eole avec le prolongement du RER E, ainsi les Rosnéens seront à moins de 30 minutes du quartier de la Défense et sans changement ;
  • l’inscription au financement de la mise en accessibilité de la gare de RER du Bois-Perrier, pour environ 70 millions d’euros pour des travaux en 2025-2026 ;
  • la réfection complète de la passerelle et des quais de la gare du centre-ville d’ici à 3 ans ;
  • le prolongement de lignes de métro avec notamment la fin des travaux de la ligne 11 jusqu’à Rosny-Bois-Perrier et l’ouverture de 3 stations début 2024 ;
  • la Région s’est également mobilisée pour que la phase 2 du prolongement sud du T1 desserve Rosny-sous-Bois en 2027.

La présidente de Région est prête à investir et regrette que l’État ne soit pas au rendez-vous. Pour le moment, ce dernier ne s’est engagé qu’à hauteur de 200 millions d’euros par an pour les transports en commun, selon la loi d’orientation des mobilités.

La majorité municipale est pleinement engagée pour améliorer l’offre de transports apportée aux Rosnéens. Nous souhaitons le faire avec l’autorité de transport, IDF-Mobilités. Nous appelons le gouvernement à s’engager en soutien de la région Île-de- France et d’Île-de-France mobilités, et notamment dans la finalisation des financements du Contrat de plan État – Région.

Le Rosny que nous aimons