Modifié le

Aux grandes Femmes la culture reconnaissante !

Dans le cadre de la manifestation « ça m’est égale », le dossier thématique reprend le sujet de la table ronde du 16 mars dernier en modifiant la ponctuation : l’interrogation devient exclamation ! L’équipe des médiathèques vous propose ainsi une sélection vivante, militante et totalement féminine. Auteure ou autrice, artiste, essayiste, actrice et réalisatrice, toutes réunies de façon forcément subjective. Aux grandes Femmes, les médiathèques reconnaissantes !

Les pionnières arpentent le monde…

Documentaire adulte : LAPIERRE Alexandra, MOUCHARD Christel, Elles ont conquis le monde : les grandes aventurières (1850-1950)

Elles sont biologistes, infirmières, géographes… mais elles sont surtout passionnées par la découverte du monde ! « Aventurières » a, pendant longtemps, été un terme péjoratif décrivant les femmes aimant les hommes et les plaisirs de la chair. Cette utilisation du mot s’est répercutée sur l’identité des premières voyageuses, dont la curiosité et les ambitions étaient plutôt mal perçues et même redoutées. L’incompréhension, la peur, l’étonnement et la méfiance des hommes et des populations rencontrées marquent l’idée que le voyage est une nouvelle conquête des femmes pour leur liberté. A partir du XIXème siècle, elles sont de plus en plus nombreuses. Européennes ou Américaines, le phénomène de colonisation et l’impérialisme leur ouvrent les portes du monde et leur permettent d’y tenir un rôle. Ces femmes, qui ont parfois payé un cher tribut pour leur audace et qui ont souvent été oubliées, sont aujourd’hui considérées comme des pionnières dans différents domaines fondamentaux tels que la botanique, l’ethnologie ou encore la médecine. Les auteures, Alexandra Lapierre et Christel Mouchard, nous ouvrent les carnets de voyage de ces grandes voyageuses pour parcourir avec elles le monde et découvrir ses peuples et son histoire. Cet ouvrage présente indépendamment et dans l’ordre chronologique des portraits d’aventurières, de la description de leurs voyages à leurs plus intimes sentiments, en insistant sur les raisons qui les ont poussés à partir. Le petit plus : de superbes images d’archives nous replongeant dans leurs périples !

…. Et obtiennent des prix Nobel !

Roman jeunesse : Marie et Bronia : le pacte des sœurs, Natacha Henry

Dans la famille Sklodowska, si je vous demande les filles les plus brillantes, vous me dites …?   Marie ! mais encore… il n’est pas question d’en rester là. Si, en effet, Marie est mondialement célèbre pour ses deux prix Nobel, ses travaux sur la radioactivité et ses découvertes du radium et du polonium, sa sœur Bronia n’a pas démérité non plus. L’essayiste et historienne Natacha Henry dévoile les jeunes années de ces deux sœurs d’exception, et révèle une personnalité lumineuse en la présence de Bronia. Elle raconte le pacte qui va unir les deux sœurs à la fin du 19ème siècle en Pologne. Leur pays, asservi par le gouvernement Russe, interdit aux femmes d’aller à l’Université. Elles refuseront de se soumettre aux diktats de l’envahisseur et s’instruiront coûte que coûte et pour cela, elles choisiront la France. L’aînée, Bronia, partira la première étudier en France la médecine.  Puis, elle fera venir sa jeune sœur Marie, qui excellera dans le domaine de la physique.  Ensemble, elles seront des pionnières et accéderont aux études les plus prestigieuses réservées à cette époque aux hommes. Un roman qui restitue avec talent l’éducation hors normes de deux jeunes filles, dans un style fluide, drôle et très émouvant. Un récit sur l’émancipation, l’audace, la ténacité, l’intelligence et l’amour, rien que ça !

 

 

Les audacieuses ne se refusent rien. Elles chantent…

 

DVD : Whitney, Kevin Macdonald

 

Elle a vendu 200 millions d’albums. Elle détient le record du plus grand nombre de numéro 1 consécutif. Sa chanson « I Will Always Love You » est le single le plus vendu par une chanteuse. Derrière les records, les rumeurs, les scandales, les secrets et la gloire, voici la vraie Whitney. Projeté en avant-première en hors compétition au dernier festival de Cannes, le documentaire de Kevin Macdonald lève enfin le voile sur une des chanteuses les plus iconiques du monde. Au travers d’interviews, d’images d’archives et de concerts, toujours sous une bienveillance cinématographique, ce portrait de Whitney Houston ne vous laissera pas indifférent…

 

 

 

Documentaire jeunesse : Stéphane Ollivier, Ella Fitzgerald

Les éditions Gallimard proposent une collection dédiée aux grands musiciens, qui allient livre et CD. Les premiers titres mettaient en valeur des compositeurs classiques et prestigieux tels Beethoven ou Purcell, mais ces dernières années les nouveaux titres ont fait place à des interprètes modernes comme Charles Trenet, Elvis Presley ou Django Reinhardt. Cette galerie de célébrités, exclusivement masculines, accueille enfin une femme et c’est la talentueuse chanteuse de jazz Ella Fitzgerald. Ce documentaire évoque son enfance, sa rencontre accidentelle avec le chant, alors qu’elle se destinait plutôt à la danse, son immense succès et ses collaborations avec les plus grands compositeurs afro-américains.  La force de cet ouvrage, c’est d’une part l’association réussie du récit biographique et de l’écoute des chansons, et d’autre part la possibilité d’une lecture ou d’une écoute autonomes. Chaque double page est accompagnée de petits encarts avec un jeu de questions aux jeunes lectrices et lecteurs, pour les inciter à élargir leurs connaissances et attirer leur curiosité. Cette grande interprète a enfin son livre de référence pour les petits et les grands : « Ella, elle l’a ! ».

… écrivent

Roman jeunesse : Françoise Dargent, Agatha ?

A l’image de ses histoires pleines d’énigmes, l’enfance de la reine du crime, la célèbre Agatha Christie a vécu une enfance non dénuée de mystères. L’autrice nous dévoile une adolescence marquée par la mort prématurée du père  ainsi que  l’absence du frère et de la sœur ainés partis vivre en pension. La bienveillante éducation maternelle compensera les moments de tristesse et parfois de solitude. Sa mère aura d’ailleurs à cœur de lui faire découvrir la culture et la langue françaises, tout en l’initiant très tôt à la lecture de contes et de poèmes.  Un voyage en Egypte lui permettra d’affiner son sens de l’observation en analysant les comportements des riches européens oisifs, alors qu’elle envisage de vivre de sa première passion : le chant lyrique. Heureusement pour les amateurs de meurtres et de révélations surprenantes, elle va rapidement se lancer un défi en  écrivant une histoire évoquant un homme d’âge mûr, à la tête en forme d’œuf avec des moustaches en croc, de nationalité belge… La grande réussite de ce roman, au style limpide et très accessible, est de rendre très vivante l’évocation de l’éducation anglaise d’une adolescente au début du XXème siècle, dans une famille de la classe moyenne supérieure, un rien désargentée.  L’humour et les références littéraires accompagnent ce roman qui lève un voile sur la jeunesse d’Agatha Christie dont l’œuvre est la plus lue en Angleterre après…Shakespeare, pas moins !

 

… ne croient pas aux princes charmants

Conte : Petros Bouloubasis, Amours et sortilèges et autres contes judéo-espagnols

Qui a dit que les princesses étaient condamnées à attendre en tressant leurs cheveux dans un ennui mortel ou à fermer les yeux bouche en cœur, se languissant de la venue d’un quelconque Prince Charmant ? Et d’ailleurs, qui a dit que les femmes dans les contes devaient être princesses ? Les femmes comme vous et moi ne seraient-elles pas dignes de l’intérêt des conteurs ? Dans c>,e recueil de contes, les héroïnes sont vaillantes, pleine de ruse : ah ça non elles n’ont pas froid aux yeux ! Solika, modeste fille de marchand, ne s’en laisse pas conter par le fils du roi qui tente vainement de l’approcher tous les matins – va au diable ! lui répond-t-elle. Elle lui joue même de fort vilains tours… Les hommes ne sont pas non plus en reste dans ces histoires – bonhommes et roublards, ils ont plus d’un tour dans leurs sacs ! Ces récits courts et amusants, proches de l’anecdote ou de l’histoire drôle, sont relevés par la beauté des illustrations de Petros Bouloubasis, qui d’un trait croque ces personnages hauts en couleurs.

 

 

 

 

… et ne sont pas sages comme des images

 

Documentaire adulte : Héroïnes : les figures féminines de la pop culture

Guerrière, magicienne, voleuse, déesse, révolutionnaire, tueuse, extra-terrestre… peu importe au fond, tant que le personnage féminin est fort et charismatique ! Héroïnes se penche sur les nombreuses femmes jonchant les différents médiums artistiques, des comics aux jeux vidéos en passant par le cinéma ou les séries télévisées. Entièrement réalisé par des femmes, l’ouvrage présente ces héroïnes avec une description précise, des anecdotes sympathiques, des filmographies détaillées et surtout des portraits graphiques par des reines de l’illustration moderne.

Un ouvrage incontournable qui prouvera à tous ceux qui l’ignorent combien les femmes sont des héroïnes aussi vaillantes et marquantes que les hommes.

 

 

 

Série BD jeunesse : L’espiègle Lili

Voici la plus vieille série BD française. La plus longue aussi. Plus ancienne que les Pieds Nickelés. En effet, les aventures d’Elisabeth, Alice, Amélie, Elise, Marie-Line d’Orbois, dite Lili, existent depuis 1909 ! D’abord créée par André Vallet puis reprise par Paulette Bloay et Al. G, la série offre toujours des histoires pleines d’aventures qui plaisent toujours autant. Sûrement parce que son héroïne y est dynamique, volontaire et… espiègle ! Effectivement, depuis que ses parents ont quitté le pays et sont constamment en voyage (ou depuis qu’ils ont perdu leur fortune et doivent survivre, selon les versions) Lili, pas encore majeure, est placée sous la tutelle d’un professeur de philosophie : M. Minet. Ce tuteur, adepte de l’imparfait du subjonctif et très anxieux, veille donc sur elle. Mais très souvent, c’est plutôt elle qui doit le rassurer ! Avoir M. Minet près d’elle n’empêche pas Lili d’être complétement indépendante en travaillant dans différents domaines tous plus passionnants les uns que les autres (dans celui de la mode, comme dans Lili en Inde). Les aventures de Lili sont donc modernes et l’on y retrouve, une enquête qu’elle mène de manière efficace. Avec un trait façon ligne claire, ses intrigues à démêler et sa part de suspense, Lili aurait dû être à la BD ce que Tintin est devenu : un grand classique incontournable. Pourtant, aujourd’hui, peu connaissent son existence… Malgré tout, Lili a sûrement contribuer à influencer les dessinateurs contemporains à l’instar d’Yvan Pommeau avec sa série phare : Marion Duval.