Modifié le

Le pavé sous la main

Au mois de mai, 1968 pavés dissimulent une plage de sable fin sur laquelle s’allonger avec des « pavés » de la médiathèque : de gros volumes qui musclent les bras autant que la tête ou servent à clouer au sol votre serviette en cas de grand vent. En ce mois de liberté et de « forme retrouvée », il est temps de s’exercer à soulever des pavés, sans pour autant les jeter dans la mare. Pas de « mais » qui tienne, il faut chausser ses lunettes noires, étirer son hamac et se lancer dans un pavé ! Peut-être l’équipe de la médiathèque a-t-elle sous la main celui qui vous plaira ?

Sous les pavés

Documentaire jeunesse : Sous nos pieds mystères et merveilles des profondeurs de Jane Price

N’ayez pas peur, soulevez le pavé et sautez à pieds joints dans les profondeurs des sous-sols ! Si vous craigniez d’y trouver les Enfers, vous ne serez pas déçus, ils sont bien là mais pas seulement. Vous allez découvrir des dinosaures, des habitats troglodytes, des morts, des moyens de transports, des pierres précieuses, des industries, des catacombes et bien d’autres choses, toutes plus surprenantes les unes que les autres. Cet ouvrage se propose de faire un panorama complet du monde souterrain en seulement 9 chapitres. Ils sont composés de doubles pages synthétisant toutes les informations essentielles et accompagnés d’anecdotes savoureuses. Des mondes déconcertants s’offrent à vous et ravirons toutes les curiosités.

 

La beauté est dans la rue

Documentaire adulte : Le Street-art au féminin, Xavier Tapies

Le pavé est depuis bien des années le symbole de la révolte ; s’il on est bien familier de celui jeté dans les manifestations de Mai 68, il est également acteur d’une autre révolution : celle des street artists. Le pavé n’est plus seulement objet, mais médium, canvas, toile, étendard d’un art nouveau, empreint de liberté et de partage. Dans le livre « Le street art au féminin » de Xavier Tapies, vous pourrez découvrir de nombreuses artistes qui – lassent d’évoluer dans un milieu majoritairement masculin – ont décidé d’embraser les murs de motifs et de peintures afin d’exprimer leur art et de reprendre possession de leurs villes. Se réapproprier ces rues qui sont si souvent synonyme d’insécurité et y coucher sur la brique leurs œuvres passionnées.
Foulez les pavés de Jersey City, Saô Paolo, Istanbul, Tokyo, Londres, mais aussi Paris pour aller à la rencontre de ces artistes révolutionnaires.

 

Fermons la télé, ouvrons les yeux

Documentaire adulte : 90 livres cultes à l’usage des personnes pressées, Henrik Lange

De pavé en pavé, le lecteur se construit tout en élevant contre son mur une bibliothèque personnelle et encombrante. Au premier déménagement, ouf ! quel soulagement d’avoir emprunté des livres dans les médiathèques de Rosny-Sous-Bois ! La culture a son poids et pour les personnes pressées (ou faibles des bras), voici une solution drôle et une occasion de réviser de façon expresse nos classiques… Dans ce court livre, 90 livres sont condensés en trois cases de bande-dessinée comme trois vers de Haïku. L’art de la synthèse est poussé à son paroxysme et Henrik Lange souligne d’un trait d’humour le synopsis de romans célèbres qui ne gagnent pas toujours à être réduits… Pour les cinéphiles, sachez que 90 films cultes à l’usage des personnes pressées est également disponible …

BD jeunesse : Les aventures ahurissantes de Benjamin Blackstone Casado, Perge & Rivière

Le jeune Benjamin Blackstone vient de perdre ses parents et se retrouve hébergé par une vieille tante qui ne lui accorde aucune attention… À errer dans la grande villa glaciale, il va rencontrer, dans la bibliothèque, un personnage sympathique mais terriblement mort : le fantôme de Lord Schenbock. C’est lui qui a étoffé la collection de romans, récits et autres pavés littéraires. Bien mal lui en pris puisqu’un fantôme prisonnier entre deux mondes dispose de l’éternité devant lui. Lord Schenbock a donc de quoi s’occuper d’autant qu’il a cette faculté épatante de traverser les histoires comme d’autres spectres traversent les murs. Altruiste, il en fait profiter Benjamin qui embarque immédiatement pour plusieurs aventures de pavé en pavé, de Kipling à Stevenson, de tripodes en pirates…Extrêmement dynamiques, les illustrations foisonnantes contribuent à rythmer cette BD d’aventures singulières et renforcer la frénésie de son scénario. En filigrane, les auteurs distillent l’envie d’aller retrouver les références littéraires. Les clins d’oeil ne manquent pas et la reprise des grands récits permettent autant de possibilités d’aventures que l’infini, ou presque. Une série en construction et à l’imagination ahurissante.

Soyons réalistes, demandons l’impossible

Documentaire adulte : 1968, de grands soirs en petits matins, Ludivine Bantigny

50 ans après « les évènements » de mai 1968, comme le gouvernement du Général de Gaulle nommait ces journées, où en est-on du « rêve révolutionnaire » des manifestants ? Ludivine Bantigny, dans un « pavé » de 400 pages, revient en historienne sur ces journées de lutte à travers des documents d’archives, des affiches, des tracts et des photos. Cet essai insiste sur la grande diversité des protagonistes et de leur opinion, que ce soit chez les manifestants ou dans les rangs des autorités. « Sous les pavés, la plage »…. mais encore un « pavé » avant de profiter de la plage cet été….

 

 

Documentaires jeunesse : 1968 dans le monde de Claude Grimmer & Désobéir de Marie-France Hazebroucq

Pour grandir il est important d’avoir de grands modèles, de connaitre des figures positives et de s’inspirer de personnalités flamboyantes. Justement, le premier ouvrage vous présente de magnifiques portraits de contestataires, de rebelles, d’audacieux et d’audacieuses de la fin des années 60. C’est à cette période que les collégiens, les lycéens et les étudiants ont revendiqué le droit de ne plus porter la blouse à l’école, d’avoir des délégués de classe, d’affirmer leur liberté et leur indépendance, de s’inquiéter de l’avenir de notre planète et de lutter pour le droit des peuples. Si l’auteur s’attache à montrer que les jeunes Français d’aujourd’hui bénéficient de l’héritage de mai 1968, il a aussi à cœur d’évoquer cette époque dans le monde entier et de noter les changements des mœurs et des mentalités. Une excellente découverte qui se conjugue avec un vrai mode d’emploi pour ne pas se soumettre. Il revendique avec intelligence le droit à la révolte, grâce au soutien des plus grands philosophes et des concepts les plus pertinents.

Ces documentaires complémentaires devraient vous donnez l’envie de battre le pavé et c’est tant mieux !

L’imagination du pouvoir

CD jeunesse : Electro merveilles de Lucia Recio et Guy Villerd

Voici un CD qui jette un pavé dans la mare souvent trop tranquille du petit monde de la chanson enfantine. Cet enregistrement est issu d’un spectacle associant musique et vidéo. Créé en 2008 à la Cité de la Musique à Paris, il nous dépeint l’univers très fantasmagorique de deux artistes vivant dans un village pour le moins étrange où ils côtoient des personnages extraordinaires tels que Licorne, Dragon, domovoï et tourmentines. On ne peut être que surpris par cet OSNI (Objet Sonore Non Identifié) qui joue l’originalité sur tous les plans. Visuellement, le livret est composé de photos des vidéos projetées sur scène, lui conférant un petit air psychédélique et coloré. La musique quant à elle, en est l’exact reflet ; les mélodies, orchestrations et arrangements sont surprenants, riches, subtils et exigeants. Les harmonies vocales ne sont pas en reste, elles sont originales ; les textes sont farfelus à souhait et la diction en est impeccable. Si vous aimez sortir des sentiers battus et être surpris, c’est le CD qu’il vous faut découvrir en famille !

 

DVD : Le Redoutable, Michel Hazanavicius

A l’heure d’une nouvelle œuvre de Jean-Luc Godard présentée au festival de Cannes et du nouveau couronnement de laurier (critique) qui en découle (du pavé à la palme spéciale, il y a plus qu’un pas), revisitons l’icône et osons le crime de lèse-majesté ! A bout de souffle, le mépris, Pierrot le fou sont déjà derrière lui quand Jean-Luc Godard entame une mue « révolutionnaire » et politique à l’aube de mai 68. Anne Wiazemsky, sa compagne, le suit dans son envie de jeter des pavés mais s’éloigne quand ces mêmes pavés se retournent contre lui et que le « jusqu’au boutisme » de son amant lui fait perdre raison. Michel Hazanavicus s’attaque dans « redoutable » à l’adaptation du livre d’Anne Wiazemsky, un an après. Pas tendre avec son sujet, il laisse Louis Garrel composer un Godard drôle, désespérant et désespéré et quelque peu à côté du mouvement qu’il entendait soutenir. Le réalisateur truffe son film d’idées qui à sa sortie au cinéma jusqu’à son acquisition à la médiathèque ne font pas l’unanimité… comme son sujet ?

Prenons nos désirs pour des réalités

Album jeunesse : Au-delà de la forêt de Nadine Robert et Gérard Dubois

Dans l’espace clairsemé d’une forêt, une famille de lapins vit tranquillement au sein d’un petit village, jusqu’au jour où le père décide enfin d’aller voir ce qu’il se passe plus loin. Avec lui, il va entrainer tous les habitants afin de construire une tour en pierres qui dépasserait donc le bois en hauteur. La tour construite, les lapins se rendent rapidement compte, que oui il y a bien quelque chose au-delà de la forêt…
Pas de pavé dans cette histoire, mais bien des pierres et la force d’un groupe uni, car c’est grâce à une action collective que nos petits lapins arriveront à leur fin. Le graphisme vintage d’un fin trait d’encre vient figer cette histoire dans un temps qui peut être d’autrefois comme d’aujourd’hui. Qui y a-t-il ailleurs ? De manière simple et efficace, l’auteur cherche à éveiller la curiosité du lecteur. Ne pas se limiter uniquement à ce qu’il y a autour de soi et partir ainsi à la découverte de nouveaux horizons : c’est bel et bien une ouverture sur le monde que nous propose ce beau livre d’images !