Publié le

Sofia, le tunnelier de la Ligne 11

Après avoir été baptisé, le tunnelier Sofia peut désormais, une fois remonté, attaquer les travaux de creusement.

Sofia Amalou, marraine du tunnelier

Selon la tradition des travaux en souterrain, un tunnelier doit être baptisé avant de commencer à creuser. Il porte toujours un prénom féminin en référence à la tradition de Sainte-Barbe, la « patronne » et protectrice des mineurs.
Le tunnelier de la ligne 11 a ainsi été prénommé Sofia, en hommage à Sofia Amalou, Agent Animatrice mobile RATP qui accueille en station les voyageurs de la ligne 11 au quotidien.

Sofia Amalou, marraine du tunnelier. Crédit photo : Herrenknecht

Composition du tunnelier

Sofia, le tunnelier de la ligne 11, mesure 106 mètres de long pour une masse de 1 450 tonnes. Son diamètre de creusement est de 9,12 mètres pour une vitesse d’avancement d’environ 12 mètres en moyenne par jour.

  1. Roue de coupe, partie rotative qui attaque le sol grâce à des molettes et couteaux en acier durci.
  2. Chambre d’abattage où est provisoirement confiné puis évacué le déblai.
  3. Dispositif de poussée par vérins pour la progression du tunnelier.
  4. Dispositif d’érection et d’assemblage des voussoirs constituant les anneaux du tunnel.
  5. Articulation comportant un joint étanche pour autoriser les courbes dans la géométrie du forage.
  6. Cuve et pompes de transfert du mortier.
  7. Cabine de pilotage de deux conducteurs qui se relaient.
  8. Érecteur à voussoirs.
  9. Convoyeur à bande d’évacuation du déblai.

Focus sur le bouclier du tunnelier (encadré vert)

Chiffres-clés

  • Poids total du tunnelier : 1 450 tonnes.
  • Puissance totale installée : 6 200 kW.
  • Capacité d’extraction : 870 tonnes/heure.
  • Personnels mobilisés : 3 équipes de 18 personnes.

 

Liens