Modifié le

Conseils bien-être du Club Timbaud

Dans ce contexte de confinement, nous vous proposerons régulièrement des vidéos et des conseils orientés vers le bien-être : yoga, exercices de gymnastique douce, méditation, sophrologie …

Qu’est-ce que la Méditation ?

La méditation est une pratique d’entraînement de l’esprit favorisant le bien-être mental. Dans cette fiche, vous découvrirez ce qu’est la méditation, ses grands principes, son histoire, les différents types de méditation, ses bienfaits, quelques conseils pratiques, et enfin l’avis d’une spécialiste.

Du latin « Meditare » qui signifie « contempler », la méditation est une pratique qui consiste à entraîner l’esprit afin qu’il se libère des pensées négatives et néfastes. Évidemment, bien des pensées sont utiles pour gérer sa vie ou résoudre les problèmes pratiques. Mais, les mécanismes mentaux sont tels qu’ils produisent sans cesse des pensées souvent délétères. L’objectif de la méditation est donc de faire en sorte que ces pensées n’aient plus le contrôle sur nous, et de nous libérer de nos ruminations négatives qui nous empêchent d’avancer dans notre vie.

Méditer c’est donc utiliser certaines techniques de concentration et de relaxation afin de se concentrer sur soi et ainsi, faire taire son brouhaha intérieur. C’est une parenthèse dans notre quotidien stressant bruyant au rythme infernal et trop rapide : c’est pouvoir se poser, s’arrêter et observer ce qui se passe en nous…

Les différents types de méditation

Méditation de pleine conscience

La méditation de pleine conscience est l’approche utilisée dans les ateliers de réduction de stress conçus par Jon Kabat-Zinn. Il existe aussi des groupes qui se forment autour de pratiquants expérimentés, surtout inspirés par le moine bouddhiste vietnamien Thich Nhat Hanh qui a adapté les enseignements du zen chinois (plus souple que le zazen) pour l’Occident. Le programme des rencontres peut varier d’un groupe à l’autre.

Méditation transcendantale (MT)

Basée sur la tradition védique de l’Inde, la technique (avec mantra) de la méditation transcendantale a été adaptée par Maharishi Mahesh Yogi. Elle a été fortement popularisée par les Beatles à la fin des années 1960. L’apprentissage se fait en 4 jours consécutifs, moyennant des frais substantiels.

Vipassana

Pratique traditionnelle bouddhiste, maintenue vivante surtout en Birmanie et diffusée en Occident par S.N. Goenka et ses disciples. Vipassana est une pratique ascétique (basée sur l’observation continue de la respiration et des sensations corporelles), dans un contexte très structuré. Pour s’y initier, il faut d’abord s’inscrire à une retraite de 10 jours. Par la suite, d’autres retraites sont offertes (3, 10 ou 30 jours). Il n’existe pas de groupes de pratique hebdomadaire.

Zazen

Pratique stricte du zen (fusion du bouddhisme et du taoïsme) tel qu’il s’est développé au Japon au sein des lignées de maîtres. Le zazen se pratique dans un contexte assez ritualisé : la relation avec le maître y est importante. En raison de la discipline exigée, il ne convient pas à tous. Les différents centres offrent tant des rencontres hebdomadaires que des retraites (appelées sesshins).

Les bienfaits de la méditation

  • Augmenter l’occurrence de sensations positives
  • Réduire les symptômes de douleur chronique chez les personnes âgées
  • Améliorer les capacités de concentration et d’attention
  • Réduire le stress et l’anxiété
  • Prévenir les troubles cardiovasculaires
  • Réduire la sévérité des symptômes du trouble obsessionnel compulsif
  • Améliorer le système immunitaire

Comment méditer ? La méditation en pratique

Si vous souhaitez débuter seul, voici quelques techniques qui peuvent vous aider à vous concentrer, puisqu’elles occupent l’esprit, et limitent ainsi la survenue de pensées parasites.

La méditation sur la respiration

C’est sans doute la technique la plus courante aujourd’hui. Celle-ci consiste à être conscient de l’air qui pénètre le corps, qui en est expulsé, qui pénètre encore… Comme la respiration est un mouvement permanent et infaillible, elle donne une ancre stable à l’effort d’attention.

Le balayage corporel

La personne est assise, le dos droit et procède à un balayage mental de son corps. Cet exercice doit se faire sans jugement, et permet de prendre conscience d’éventuelles tensions ou points douloureux.

La méditation à l’aide d’une image mentale

L’individu imagine une image précise, et doit se focaliser sur celle-ci. Il peut imaginer un arbre, la mer, ou quoi que ce soit qui l’inspire.

L’utilisation d’un mantra

L’individu répète un mantra (formule sacrée), une expression qui lui est personnelle ou une syllabe (« aum », par exemple). Il peut les répéter mentalement, les articuler sans émettre de bruit ou les prononcer à voix haute. Dans ce dernier cas, les vibrations provoquées à partir des cordes vocales sont censées amener le corps à de bonnes dispositions.

La méditation à l’aide d’un objet

La personne regarde fixement un objet situé à proximité d’elle. Cela peut être la flamme d’une chandelle, une image qui lui est chère ou encore, un dessin de forme géométrique.

En pratique

Liens