Publié le

Plan de sobriété énergétique : de bons résultats à consolider !

Le plan de sobriété de Rosny-sous-Bois, mis en œuvre fin 2022 pour faire face à la très forte hausse des prix de l’électricité et du gaz, montre ses premiers bénéfices. Explications.

Réduire de 10 % la consommation d’énergie en 2023. C’est l’objectif ambitieux fixé l’an dernier par l’État pour faire face aux tensions internationales sur les prix de l’énergie. L’électricité, en particulier, a dépassé toutes les estimations prévisionnelles pour 2023 avec une hausse de prix de 265 %.

1er bilan des actions de l’hiver 2022/2023

Pour atteindre cet objectif, la Ville de Rosny-sous-Bois a mis en place d’importantes mesures de réduction et de rationalisation des usages dès la fin de 2022 pour anticiper les coûts supplémentaires.

  • Les fermetures de certains bâtiments scolaires et municipaux pendant les vacances de Noël et février, lorsqu’ils ne sont que très peu utilisés, ont par exemple montré d’excellents résultats.
  • L’arrêt des réservations des salles municipales aux particuliers et associations.
  • Les illuminations de Noël reportées d’une semaine et le temps d’éclairage réduit d’une heure par jour.

Couplées à un hiver relativement doux, ces mesures nous ont permis d’obtenir de bons résultats. À rigueur climatique égale, la consommation d’électricité a baissé de 21 % cette année, celle de gaz a chuté de 49 %, et celle d’énergie géothermique a été réduite de 36 %.

Mais les réductions des consommations ne permettent pas encore de compenser à 100 % la hausse des factures d’énergie, d’autant que les prix ne vont pas baisser de façon importante du jour au lendemain. Les mesures de sobriété énergétique doivent donc se poursuivre et il faut continuer de lutter contre les gaspillages.

À plus long terme, nous continuerons évidemment nos efforts en matière d’écoconstruction et de rénovation énergétique des bâtiments énergivores.

Quelques chiffres

  • Le regroupement des accueils de loisirs participe à une économie de 16 % de l’énergie géothermique (37 000 €) et à une économie de 26 % sur le gaz (60 000 €).
  • 450 000 € sont budgétés en 2023 pour la poursuite des travaux sur l’éclairage public. La rénovation du matériel d’éclairage vétuste par des ampoules à LED permet une réduction des besoins énergétiques allant de 65 à 90 %.
  • 480 000 € sont budgétés en 2023 pour le remplacement d’une partie du matériel informatique et de téléphonie par des équipements moins énergivores.

 

Liens