Modifié le

Rosny Écologique et Solidaire (RES)

Cette tribune est un espace d’expression attribué à l’un des partis d’opposition du conseil municipal. Les textes (non corrigés), informations et chiffres publiés engagent l’unique responsabilité de leurs auteurs et reflètent leur seule opinion.

Les conseillers municipaux de Rosny écologique et solidaire.

 

Une place publique pour Rosny !

Après 37 années de gestion de la commune, la majorité de droite s’apprête à défendre un bilan en prétendant avoir “toujours un temps d’avance”… Pour autant, c’est plutôt un temps de retard en matière de convivialité dont il s’agit. La droite rosnéenne rassemblée au sein de l’Uram s’est contentée de la proximité du centre commercial Rosny 2, pour assurer les besoins des habitants, laissant les commerces du centre-ville être remplacés par des agences bancaires et immobilières. Trop longtemps, les élus de l’Uram ont ignoré que nous n’avions pas uniquement besoin de “faire les courses”. Nous avons aussi besoin de nous retrouver ensemble,dans un endroit permettant les rencontres et symbolisant le “vivre ensemble”.

Un endroit pour flâner

À Rosny-sous-Bois, il manque une vraie place publique agrémentée d’espaces verts, de cafés et de commerces accueillants. Un endroit où les rosnéens et rosnéennes prendraient plaisir à flâner et à se retrouver autour d’un café, à lire le journal, siroter une boisson à une terrasse, où déguster une glace. Une vraie place publique avec des bancs, un kiosque à journaux,quelques arbres. Une place publique pour se rencontrer, jouer à la pétanque, échanger. Une place publique comme il en existe dans toutes les villes de France… Historiquement, la place publique est l’endroit où convergent toutes lesrues d’un village. Les habitants s’y retrouvaient,dans les moments difficiles comme dans les moments festifs. Et ainsi s’échafaudaient l’âme et l’identité d’une communauté.

Pas un parking

À Rosny, nous avons une place Carnot défigurée ayant fonction de parking automobile bruyant et saturé, entourée d’agences bancaires et immobilières. Quant à la place de la Gare, une moitié est consacrée au stationnement automobile et l’autre a été recouverte de granite, qui a chassé les joueurs de boules et participe au réchauffement de l’atmosphère en été.
Eviter à Rosny le destin d’une ville dortoir à forte densité de population, aurait dû être un objectif prioritaire en 37 ans de règne. Mais la droite a transformé Rosny en une banlieue dont nombre d’habitants transitent à vive allure de la gare à leur domicile en faisant un éventuel passage parle supermarché ou le centre commercial. Le bon sens aurait été d’offrir à tous les rosnéens et rosnéennes une vraie place publique avec espaces verts, cafés attrayants et terrasses. Un lieu qui aurait donné une vraie identité à la ville et aurait ajouté au plaisir de vivre et de se rencontrer.

Moins d’autos, plus de convivialité

L’importance de libérer un espace pour créer une place apportant convivialité et identité à Rosny n’a pas été reconnue par la majorité de droite.Cette dernière préfère encore aujourd’hui écouter la voix des automobilistes, sans se soucier des problèmes de circulation, ni de la pollution. Résultat, Rosny-sous-Bois ressemble à une ville française des années 70, l’époque où l’automobile envahissait le cœur des cités françaises…

Anne-Carine Fagard
fagardannecarine@gmail.com

Europe Ecologie Les Verts : Eric Béal, Anne-Carine Fagard (apparentée)
06 82 36 15 15 – Twitter: @EELVRosny93
blog : http://blog;ecologiepourrosny.fr/

Parti Socialiste : Magalie Thibault, Christian Michel, Séraphin Basse
http://www.facebook.com//Section.PS.RosnysousBois
ps.rosny.sous.bois@gmail.com

Parti Communiste Français : Magali Turlure (apparentée )