Modifié le

Comprendre les travaux d’enfouissement des réseaux

Des travaux d’enfouissement des réseaux électriques et de télécommunications débutent  au premier trimestre 2019. Cela va forcément (de près ou de loin) vous impacter. Mais un peu de patience, c’est pour la bonne cause !

Le Syndicat intercommunal de la périphérie de Paris pour les énergies et les réseaux de communication (SIPPEREC) et la Ville enfouissent actuellement les réseaux électriques de la quasi-totalité des rues publiques de la commune.
La Ville a pour ambition l’effacement de l’ensemble des réseaux aériens pour 2021.

Suivez tous les travaux d’enfouissement en cours

Gagner en sécurité et améliorer l’espace public

Les opérations d’enfouissement qui portent sur les réseaux aériens de distribution publique d’électricité et de télécommunications électroniques permettent de :

  • Gagner en sécurité : par son obsolescence, le réseau aérien, en particulier en fil nu, peut s’avérer dangereux (risques de chute, courts-circuits, incidents notamment lors de l’élagage des arbres, etc.)
  • Gagner en qualité : ces travaux permettent d’optimiser la qualité de distribution par la mise en place d’un réseau neuf et souterrain (à l’abri des intempéries).
  • Améliorer l’espace public : avec la disparition des réseaux aériens, le cadre urbain sera embelli. Grâce à la diminution du nombre de poteaux sur les trottoirs, la circulation sera facilitée pour les piétons et les personnes à mobilité réduite.

Un déroulé en 3 phases

La première phase consiste à mettre en place les nouveaux réseaux souterrains sur le domaine public et implique des travaux de terrassement sous arrêtés communaux avec impacts sur la circulation des véhicules.

La seconde, à basculer les branchements de chaque usager sur les nouveaux réseaux souterrains. Ces interventions auront lieu en collaboration avec les concessionnaires et opérateurs concernés et feront l’objet d’une prise de rendez-vous préalable avec chaque riverain.

Enfin, la dernière phase consiste à retirer les réseaux aériens abandonnés et les poteaux, afin de libérer le domaine public.