Modifié le

Bienvenue au parc nature du plateau d’Avron !

Classé en zone « Natura 2000 » pour ses potentialités d’accueil d’espèces rares et protégées comme la pie-grièche écorcheur ou la bondrée apivore, il sera un jour relié au parc des Coteaux d’Avron, pour former un parc intercommunal de 70 hectares.

Infos pratiques

Inauguration et ouverture au public le 14 mai à 14 h 30 !
> Programme

Entrée principale

26, rue Jules Guesde
93110 Rosny-sous-Bois

Parking gratuit à la ferme pédagogique

Horaires

  • Du 1er avril au 30 septembre, de 9 h à 20 h.
  • Du 1er octobre au 31 mars, de 9 h à 18 h.


Télécharger la carte du parc nature (pdf)

Une présence humaine mesurée

La cohabitation entre l’espèce humaine et les espèces florales et animales du parc est au cœur des enjeux : trouver le bon équilibre entre l’offre de loisirs et la préservation de l’environnement.

Une promenade au cœur de la nature respectueuse des milieux

Une promenade de 1,2 km permettra aux visiteurs de découvrir l’espace naturel. Deux portions du parcours seront effectuées sur des pontons surélevés permettant de découvrir l’ensemble du paysage, sans dommage pour les animaux ou la flore. Pour celles et ceux qui aiment prendre de la hauteur, une tour d’observation vous offrira une vue idéale sur l’ensemble du parc – parfait pour de belles photos !

Ponton surélevé. Photo : Bertrand Guigou

Une piste en sable permettra d’accueillir dans de bonnes conditions les cavaliers fréquentant le centre équestre voisin et son poney-club.

Détente, loisirs et découverte de la nature

2 aires de jeux sont disponibles pour les enfants de 6 à 12 ans. Des agrès sportifs vous permettront d’entretenir votre forme physique et pratiquer des activités sportives légères dans un paysage agréable. 4 aires de détente engazonnées et plus de 18 bancs jalonnent les parcours sur le parc.

Photo : Steven Crotta

Point de rendez-vous du site, le kiosque vous permettra aussi de vous abriter en cas d’intempéries.

Photo : Steven Crotta

Préserver et accroitre la biodiversité

Retrouver les pelouses calcaires

Le centre du site, composé des prairies les plus précieuses et d’une mosaïque de milieux, constitue un des espaces les plus intéressants en termes de conservation de la biodiversité. Il est proposé de le sanctuariser en supprimant tous les cheminements piétons. Les oiseaux précieux et nicheurs au sol, aujourd’hui dérangés par la fréquentation humaine, y retrouveront une oasis de tranquillité.

Les pelouses calcaires centrales, qui sont en train de disparaître par le développement d’une végétation invasive, sont rouvertes et les prairies parsemées de buissons, typiques du site, sont restaurées.

La Pie-grièche écorcheur, oiseau emblématique, nous fera peut-être un jour la surprise de fréquenter à nouveau les lieux !

La Pie-grièche écorcheur y construisit son nid jusqu’en 1989.

Étendre et pérenniser les mares périphériques

Le parc nature s’attache à la conservation, l’approfondissement et l‘extension des mares périphériques. Des remodelages ont été réalisés pour créer des micro-bassins versants alimentant les zones humides.
Batraciens et libellules peuvent désormais finir leur cycle de reproduction sur le site, sans que celui-ci ne s’assèche prématurément au printemps.

Gérer le cœur du site par l’animal

La présence de la ferme pédagogique de Rosny-sous-Bois, toute proche, a permis d’imaginer des synergies entre le futur parc et l’espace animalier. La mise en place d’une gestion par les ruminants est donc actée, par les moutons de la ferme notamment, laissés en libre pâture, capables de survivre sans grande intervention humaine.

Les moutons pourront pâturer librement et ainsi entretenir naturellement le site.