Modifié le

Les animaux en ville : comment agir et qui contacter

En ville, on trouve de nombreux animaux : chiens et chats, mais aussi pigeons et rats. Toutes ces espèces ne posent pas les mêmes problèmes. Aussi, voici quelques conseils et informations utiles à connaître pour savoir comment agir dans chaque situation.

Nos amis les chiens et chats

Propriétaire d’un animal de compagnie, vous devez signaler la perte de votre chien ou de votre chat. Pour cela, informez :

  • la Centrale canine (0810 778 778) ou le fichier national des félins (01 55 01 08 00),
  • les vétérinaires,
  • la fourrière.

N’oubliez pas de vous promener dans le quartier en appelant votre animal et d’interpeller les personnes à proximité : commerçants, voisins, etc.

Riverain, si vous constatez la présence d’un animal errant, blessé ou décédé, signalez-le à la mairie, au service Propreté urbaine ou à la Direction des espaces publics unité Hygiène (01 48 12 97 20). Si ces services sont fermés, contactez directement le commissariat.

Par ailleurs, les propriétaires de chiens dangereux doivent impérativement tenir en permanence leurs chiens en laisse et muselés. Il conviendra de se renseigner précisément sur la législation en vigueur en fonction de la race du chien.

Pour déclarer un chien dangereux et obtenir le permis de détention, veuillez suivre la procédure de déclaration d’un chien dangereux.

Enfin, pour maintenir nos rues propres, vous pouvez consulter les emplacements des caniparcs et des distributeurs de sacs hygiéniques.

Lutter contre les frelons asiatiques

La première chose à ne pas faire, c’est essayer de s’en débarrasser soi-même !

Les risques pour la santé

Les frelons ne sont jamais agressifs envers l’homme lorsqu’ils volent en solitaire ; ils n’attaquent que lorsqu’ils se sentent menacés, par des gestes brusques par exemple, ou si l’on s’approche à moins de 5 m de leur nid. En cas de dérangement, une colonie de frelon asiatique peut adopter un comportement agressif afin de défendre son nid.

Que faire si vous découvrez un nid ?

Le nid est constitué d’une pâte qui ressemble à du papier mâché (morceaux d’écorce et bois tendre, imbibés d’eau et de salive pétris grâce aux mandibules que possèdent les frelons). Lorsqu’il n’est plus habité et entretenu par ses occupants, le nid se dégrade naturellement au fil du temps sous l’effet des intempéries et des oiseaux qui peuvent venir consommer quelques larves mortes.

Si vous découvrez un nid sur le domaine public

Dans l’espace public, la mairie de Rosny-sous-Bois prend en charge la destruction du nid.
Il vous suffira pour cela d’appeler les services municipaux au 01 48 12 97 20.

Si le nid se situe dans un espace privé

La procédure est alors la suivante :

1. S’assurer qu’il s’agisse bien de celui d’une colonie de frelons asiatiques. Vous pouvez consulter la fiche d’aide à la reconnaissance du frelon asiatique.
2. Signaler la présence du nid à la Fédération Régionale des Organisations Sanitaires Apicoles d’Île-de-France (FROSAIF), avec leur formulaire de signalement en ligne.
3. Vous pouvez également faire appel directement à une entreprise experte dans la destruction de nids de cette espèce. Ces entreprises sont signataires de la charte régionale des bonnes pratiques de destruction des nids de frelons asiatiques édictées par la Fredon (organisme à vocation sanitaire). C’est la structure opérationnelle chargée d’intervenir avec l’État dans la surveillance, la prévention et la lutte contre les organismes nuisibles aux végétaux au titre du Code rural.

S’il ne s’agit pas de frelons, mais d’abeilles

Les abeilles appartiennent à une espèce protégée par la loi.

La procédure est alors différente, les pompiers ou les entreprises de désinsectisation n’ont pas le droit de les détruire. La seule solution consiste donc à faire appel à un apiculteur de la région qui accepte de venir chercher l’essaim pour augmenter son cheptel. Les colonies d’abeilles sont très recherchées par les apiculteurs.

Les services de dératisation

Les actions municipales

La mairie de Rosny-sous-Bois organise deux grandes campagnes de dératisation sur l’ensemble du réseau d’égouts fin mars et début septembre, que viennent compléter trois campagnes sectorielles en janvier, juin et novembre.

Il peut s’agir de traitements préventifs ou de traitements curatifs. Dans les deux cas, il s’agit de la même méthodologie, seule la quantité d’appâts varie.

Que faire en tant que propriétaire ?

Les Rosnéens propriétaires de pavillon qui constatent la présence de rats dans leur habitation doivent contacter le Service propreté unité Hygiène pour prendre rendez-vous.

Vous devrez alors vous équiper de boîtes d’appâts qui permettront de tenir les enfants et les animaux non-cibles à l’écart des rodonticides et de protéger ces derniers des intempéries.

Les services de dératisation ou inspecteurs de salubrité, titulaires du certibiocide, se chargeront de poser les rodonticides dans la zone infestée.

La mise en place de pigeonniers dans la ville

Pour faire face à la recrudescence de pigeons en milieu urbain – notamment dans les secteurs de la Résidence du Bois d’Avron et du Bois-Perrier – la Ville a remis au goût du jour la pratique des pigeonniers.

Deux pigeonniers ont donc été installés aux endroits où les colonies de pigeons ont été repérées. Ils offrent de nombreux avantages :

  • concentration des fientes,
  • contrôle des naissances,
  • surveillance de la santé des pigeons.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter l’Unité Hygiène au 01 48 12 97 20.