Modifié le

Suivre le déploiement de la fibre optique

L’ensemble de Rosny bénéficiera d’ici 2020 d’un nouveau réseau très haut débit, en fibre optique. Le déploiement de l’infrastructure, déjà bien avancé, est mené par Orange, quartier par quartier.

Qui déploie le réseau ?

Depuis 2014, Orange déploie sur ses fonds propres, et donc sans subventions publiques, un nouveau réseau de fibre optique qui couvrira l’ensemble de Rosny. Ce travail répond aux objectifs fixés dans le schéma directeur d’aménagement numérique pour la Seine-Saint-Denis, adopté en 2012 par le département.

Qui sera mon opérateur ?

Vous ferez librement votre choix en fonction des offres disponibles. Car une fois chaque portion de réseau finalisée, la réglementation française impose à l’opérateur qui a déployé l’infrastructure de permettre aux autres opérateurs de se raccorder à un point de mutualisation. Et ainsi d’exploiter commercialement le réseau de fibre.

Quel est le coût d’un raccordement ?

Chaque opérateur commercial est libre de sa politique tarifaire, et donc de faire payer ou non le raccordement du dernier tronçon entre le boîtier et l’habitation. Ce tarif est variable, mais la plupart des opérateurs commerciaux (Bouygues Télécom, Free, Orange ou SFR) ne font pour l’heure pas payer ce raccordement.

Y aura t’il des câbles aériens ou de nouvelles tranchées ?

Non. À Rosny, la fibre est systématiquement déployée à côté des réseaux de cuivre existants. Si le réseau téléphonique est aérien, l’opérateur installe une fibre juste à côté, et s’il est enterré il suit le réseau en sous-sol. La Ville – très attentive au respect du calendrier fixé par Orange – se charge de faciliter ses interventions sur l’espace public lorsqu’elles s’avèrent nécessaires.

Quel est le timing ?

26 % des logements rosnéens sont déjà «raccordables ». Bonne nouvelle, 44 % des habitants ne le savent pas forcément mais leurs logements sont déjà « adressables », puisqu’ils se situent dans une zone où des armoires ont déjà été posées.

On estime que 63 % de la commune (soit 16 500 logements) sont adressables.

Quartiers déployés et travaux à venir.

Il faut compter entre 1 an et 1 an et demi entre la fin des travaux et le moment où le logement peut être effectivement raccordé.

Comment se passent les travaux ?

La première étape, qui s’étale généralement sur un an, consiste à déployer dans un secteur des armoires de rue, qui sont raccordées à un central téléphonique spécifique appelé NRO (noeud de raccordement optique). Il faut en moyenne une armoire pour 300 logements.

A l’issue de ce premier déploiement débute une autre phase liée à l’adressage. Elle nécessite d’identifier les pavillons, immeubles collectifs ou locaux commerciaux situés en aval de l’armoire pour amener la fibre au plus près de chaque client potentiel. Un boîtier est installé à proximité de chaque local susceptible d’être raccordé. Et dans le cas des immeubles, une colonne montante amène la fibre dans tous les étages, afin que des boîtiers puissent être posés sur chaque palier.

Pourquoi ce déploiement plus tardif dans le centre-ville ?

L’opérateur doit raccorder en priorité les quartiers où le débit ADSL (internet cuivre) moyen est le plus faible. Or le centre-ville bénéficie d’un bon accès ADSL.

Quels sont les atouts de la fibre ?

Le réseau déployé utilise la technologie FTTH, qui passe par l’installation d’une fibre à l’intérieur du logement, pour offrir un très haut débit et une grande qualité de service pour la téléphonie, l’accès à internet et aux chaînes de télévision. Par ailleurs, elle permet de faciliter le quotidien des Rosnéens qui travaillent de chez eux, ainsi que des entreprises, de plus en plus nombreuses dans notre ville (visioconférence…).